Mai 222014
 

Jean-François Fiorina s’entretient avec le Général Hingray

Le général Frédéric Hingray commande la discrète mais puissante brigade de renseignement (BRENS) de l’armée de Terre. La géopolitique, il la pratique très concrètement au quotidien. Car la connaissance du terrain est indispensable à la bonne compréhension des situations et de l’environnement dans lequel agit la force.

Lire la suite »

Déc 052013
 

Un enjeu éminemment géopolitique

Avec la conclusion du premier round de négociations sur le nucléaire iranien à Genève, ce sont les enjeux liés à la prolifération qui gagnent en visibilité. Délaissées depuis la fin de la guerre froide, les problématiques nucléaires militaires ne sont plus vraiment au centre des préoccupations stratégiques. « Pourtant un monde nucléaire inédit est en train d’émerger et, si nous n’y prenons garde, nous risquons de nous retrouver confrontés à un ordre nucléaire radicalement nouveau sans nous y être au moins intellectuellement préparés », prévient Camille Grand, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, dans la préface à l’ouvrage de Thérèse Delpech sur La dissuasion nucléaire au XXIe siècle (Prix Brienne du livre géopolitique 2013).

Lire la suite »

Juil 112013
 

Jean-François Fiorina s’entretient avec le Général de Saint Chamas

Chaque année, la Légion étrangère clôt le défilé du 14 juillet, remportant un franc succès à l’applaudimètre. Créée en 1831, cette institution hors du commun constitue un formidable exemple de réussite, en termes de savoir-faire militaire et humain, pédagogie, management, tradition, recrutement, diversité sociale, mixage des cultures…

Mai 302013
 

Quel impact pour l’industrie française ?

Le nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (LBDSN) a été publié fin avril 2013 avec plusieurs mois de retard. Au cours de son élaboration, les débats ont été vifs, les négociations rugueuses. Budgétairement parlant, le pire a été évité. Mais l’effort de défense reste bien faible.

Lire la suite »

Fév 262013
 

Jean-François Fiorina s’entretient avec Michel Goya

Les OPEX (opérations extérieures) de l’armée française se sont multipliées depuis la fin de la Guerre froide. Synthétisant action et réflexion, ayant participé à de multiples OPEX, issu des Troupes de Marine, le colonel Goya est directeur de recherche à l’Irsem (Institut de recherche stratégique de l’École militaire).
Lire la suite »

Avr 192012
 

De la chute du Mur de Berlin aux Printemps arabes en passant par les attentats du 11 septembre ou l’irruption de la crise économique et financière actuelle, les « surprises stratégiques » s’accumulent et nous acculent à des choix décisifs. Loin de toucher le seul domaine militaire, ces retournements subits s’étendent à tous les champs du politique. Dans son dernier rapport, le Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS) met en garde contre la tentation de l’aveuglement : « Nous faisons collectivement d’immenses efforts pour ne pas voir, ne pas croire, ne pas vouloir ». Des outils d’anticipation et de prospective existent pourtant afin de nous donner, comme le propose la Délégation aux affaires stratégiques (DAS), « les moyens d’élaborer une vision stratégique de long terme ». Mais la prospective n’a pas toujours bonne presse. Sans doute parce qu’elle bouscule nos certitudes et notre confort intellectuel. Cassandre avait pourtant raison et l’incrédulité des Troyens leur a été fatale. Il est donc temps de « sortir du règne de la routine » et de « tracer de nouvelles routes » pour reprendre l’initiative.

Lire la suite »

Avr 042012
 

À l’instar de la Grande-Bretagne qui vient d’annoncer l’expérimentation de bobbies privés, les États contemporains recourent de plus en plus massivement aux entreprises pour assurer des tâches traditionnellement considérées comme régaliennes.
Au cours de la dernière décennie, cette pratique s’est généralisée, y compris au sein des armées. Avec un ratio moyen d’un civil pour un militaire, les confl its irakien et afghan illustrent parfaitement l’omniprésence d’opérateurs privés dans la gestion des crises actuelles.

Jan 122012
 

Depuis le discours de Prague de Barack Obama pour un « monde sans arme nucléaire » (2009), le concept de dissuasion tend à être remis en cause. Les arguments hostiles sont nombreux : son coût serait trop élevé (le nucléaire militaire français représente plus de 15 % des crédits d’équipement des armées), elle ne serait plus adaptée aux menaces du XXIe siècle et offrirait même la possibilité d’un usage terroriste, quand sa promesse d’apocalypse constituerait une épée de Damoclès sur l’humanité autant qu’une source d’instabilité pour la planète…

Déc 082011
 

Depuis 2001, les dépenses d’armement dans le monde ont doublé à dollar constant. Sur cette même période, la part des dépenses militaires de l’Europe est passée de 29 % à un peu moins de 20 %.

« L’Europe désarme dans un monde qui réarme » a récemment résumé le chef d’état-major des armées, l’amiral Guillaud. Si l’on en croit un sondage réalisé en novembre 2011 par Harris Interactive, 65 % des Français estiment pourtant que le budget de la défense devrait être davantage baissé. Si la menace de la guerre semble avoir déserté l’esprit des Européens, elle reste bien présente dans de nombreuses régions du globe.

Oct 272011
 

Analyse géopolitique et raisonnement stratégique ont partie liée, tout particulièrement dans le monde instable qui est le nôtre. Qu’elle soit conçue et conduite par un Etat ou une entreprise, une stratégie s’inscrit nécessairement dans un milieu donné, où il s’agit de conserver sa liberté de mouvement – et donc d’action. Comme le rappelle Dominique David, directeur exécutif de l’IFRI : « Raisonner stratégiquement, c’est s’efforcer de penser avec rigueur dans un environnement confl ictuel en perpétuel changement ». Consciente des enjeux, la France a fait de l’anticipation stratégique une priorité. Elle s’est pourtant laissée surprendre par les bouleversements géopolitiques du « printemps arabe »…

Lire la suite »