Fév 072013
 

Un pouvoir spirituel au cœur de la mondialisation

Les catholiques français auront été présents comme rarement dans l’actualité que ces dernières semaines. Certains d’entre eux viennent de manifester leur opposition au projet gouvernemental de « mariage pour tous » tandis que la cathédrale de Notre-Dame de Paris fête en grande pompe son 850e anniversaire, comme pour mieux rappeler la longue histoire commune qui a uni l’Église à sa « fille aînée ». Mais au-delà des frontières hexagonales, quel est aujourd’hui le poids géopolitique de la religion catholique ?
Lire la suite »

Juin 222011
 

En remportant pour la troisième fois consécutive les élections législatives, l’AKP islamo-conservateur a confirmé combien il disposait d’une profonde assise électorale dans son pays. En engrangeant plus de 50 % des voix, il se retrouve même en position de force pour engager une réforme de la Constitution destinée à solder davantage encore l’héritage laïque et kémaliste de la République. Toutefois, on aurait tort de voir dans cette réforme annoncée un quelconque coup de force. Lire la suite »

Déc 102010
 

La nouvelle révolution turque

En Europe, la Turquie est essentiellement envisagée à l’aune de son adhésion prévue à l’Union européenne. Or ce contexte souvent passionnel n’est pas propice à une compréhension sereine des profondes mutations à l’œuvre en Turquie. C’est ce que permet de découvrir un récent ouvrage consacré à la “nouvelle puissance turque”. En puisant aux sources de la géopolitique et de la sociologie, son auteur, Tancrède Josseran, brosse le portrait d’une société en proie à une profonde transformation sous l’influence d’un islam politique d’un genre nouveau. “Depuis 2002 et l’arrivée des néo-islamistes aux affaires, écrit-il, une révolution silencieuse est en cours.
La marche vers l’Europe et la mondialisation ont bousculé les clivages. Nationaliste, laïque, progressiste, la matrice kémaliste est démantelée au profit d’une synthèse originale alliant foi, démocratie et économie de marché.” Cerner ce basculement est d’autant plus important pour les décideurs économiques appelés à nouer des relations commerciales avec la Turquie que, selon cet auteur, “ce processus est porté par une classe d’entrepreneurs islamiques dynamiques”.