Juin 222011
 

En remportant pour la troisième fois consécutive les élections législatives, l’AKP islamo-conservateur a confirmé combien il disposait d’une profonde assise électorale dans son pays. En engrangeant plus de 50 % des voix, il se retrouve même en position de force pour engager une réforme de la Constitution destinée à solder davantage encore l’héritage laïque et kémaliste de la République. Toutefois, on aurait tort de voir dans cette réforme annoncée un quelconque coup de force. Lire la suite »