Juin 302011
 

En 1971, alors que l’Amérique reniait son engagement, pris à Bretton Woods en 1944, d’arrimer le dollar à l’or, Johan Connaly, secrétaire d’État au Trésor de Nixon, déclara aux Européens médusés : “Le dollar est notre monnaie et votre problème.” Quarante ans plus tard, alors que le monde traverse l’un des plus graves crises financières de son histoire, la sentence n’a jamais été aussi vraie. C’est du moins la thèse défendue par Édouard Tétreau dans un petit ouvrage dont le titre claque comme un pamphlet : Quand le dollar nous tue. Pour cet analyste financier réputé, “le flot de dollars, provenant des robinets percés de la Fed, des fonds spéculatifs de Wall Street et des déficits du Trésor américain, est en effet en train de mettre nos économies et nos finances à feu et à sang.” Sa crainte : qu’après avoir provoqué des émeutes et des révolutions au Maghreb et dans le monde arabe, l’inflation exportée par les États-Unis déstabilise demain la Chine, l’Inde, voire l’Europe. Un scénario noir qu’il convient toutefois de prendre en compte parce qu’il n’y a pas de géopolitique sans anticipation et qu’imaginer le pire permet parfois de l’éviter. Lire la suite »