Nov 142013
 

Jean-François Fiorina s’entretient avec Odon Vallet

Historien des religions, énarque, Odon Vallet est également un philanthrope dont la fondation permet à des jeunes défavorisés, de France, du Bénin et du Vietnam, de poursuivre leurs études. Pour lui, les religions méritent d’être étudiées de près, car elles permettent de comprendre la manière de vivre et de penser des hommes sous toutes les latitudes. En ce sens, les religions constituent un paramètre-clé de la géopolitique et contribuent à préserver les spécificités des peuples dans la mondialisation.

Lire la suite »

Fév 072013
 

Un pouvoir spirituel au cœur de la mondialisation

Les catholiques français auront été présents comme rarement dans l’actualité que ces dernières semaines. Certains d’entre eux viennent de manifester leur opposition au projet gouvernemental de « mariage pour tous » tandis que la cathédrale de Notre-Dame de Paris fête en grande pompe son 850e anniversaire, comme pour mieux rappeler la longue histoire commune qui a uni l’Église à sa « fille aînée ». Mais au-delà des frontières hexagonales, quel est aujourd’hui le poids géopolitique de la religion catholique ?
Lire la suite »

Déc 202012
 

Jean-François Fiorina s’entretient avec Gérard-François Dumont

« Les gouvernements comme les entreprises ne peuvent se permettre de méconnaître les évolutions démographiques » explique le recteur Gérard-François Dumont. Géographe, professeur à Paris-IV-Sorbonne, auteur de très nombreuses publications, il aime rappeler qu’il existe des interactions permanentes entre les populations en constante évolution et les configurations géopolitiques. D’où la nécessité d’embrasser les problématiques dans leur globalité, en faisant se croiser les savoirs. Lire la suite »

Nov 222012
 

De la « géopolitique des steppes » à l’eurasisme

L’immensité des steppes d’Orient fascine l’Occident depuis l’Antiquité. Elle évoque à la fois les grandes chevauchées mongoles de Gengis Khan, la Horde d’Or et les Khanats ouzbeks. Composé d’une mosaïque de peuples et doté d’un riche sous-sol (pétrole, or, uranium, fer, chrome, manganèse, etc.), cet espace a été timidement redécouvert à la faveur de la chute de l’URSS. Peut-on pour autant parler d’une « renaissance » de l’Asie centrale ? Sa récente accession à l’indépendance politique ne serait-elle pas plutôt l’aboutissement d’un long processus ? Libérée du joug soviétique, la région n’en reste pas moins sous l’influence de la Russie. Son caractère stratégique aiguise l’appétit de nombreux acteurs, asiatiques, américains et européens. Tandis que l’agitation islamiste et la guerre d’Afghanistan menacent son équilibre précaire. Le monde des steppes eurasiatiques n’a sans doute pas fini d’écrire son histoire.

Lire la suite »

Nov 152012
 

Un royaume entre tradition et modernité

Le Maroc est souvent présenté comme un espace à part au sein du Maghreb. Si le tourisme lui offre devises et rayonnement international, il tend aussi à occulter la richesse culturelle et la réalité contemporaine du pays – y compris s’agissant des réels défis qu’il se doit de relever. Pour Pierre Vermeren, maître de conférences à l’université de Paris-I, »ce pays questionne davantage qu’il ne laisse indifférent ». Au-delà des idées-reçues, le Maroc a su mieux réagir que ses voisins au choc du « Printemps arabe » et semble s’accommoder de la présence d’islamistes au sein de son gouvernement. Pour autant, cette stabilité politique ne doit pas masquer les problèmes importants qu’a à relever le royaume, à commencer par la question sociale et celle des Provinces du Sud. Trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, le Maroc se positionne en partenaire privilégié avec le Nord. Le « nouveau monde méditerranéen » (Jean-Louis Guigou) devra compter avec le dynamisme du royaume alaouite. Lire la suite »

Juil 192012
 

En ce début juillet 2012, les stations du littoral belge ont annoncé leur intention de porter plainte contre un site météorologique prévoyant un été instable pour le Nord de l’Europe. Si l’anecdote peut faire sourire, elle rappelle que le tourisme est un enjeu économique majeur : une « mauvaise » saison peut avoir de lourdes répercussions sur les activités et les emplois locaux. Plus loin de nous, la Tunisie ou l’Égypte pâtissent d’une baisse catastrophique de leur attractivité depuis les révolutions arabes. Météo, situation politique, structures d’accueil… : autant de paramètres qui influent sur l’activité touristique, laquelle façonne en retour les paysages, bouscule les économies et déteint sur les cultures locales. « Il faut plus que jamais poser les problèmes du tourisme en termes de rivalités de pouvoir sur des territoires aux dimensions fort différentes : depuis le planétaire et l’international jusqu’aux quartiers touristiques et aux stations balnéaires », affirme la revue Hérodote.

Lire la suite »

Juin 142012
 

En avril dernier, après un mois de combats, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) déclarait unilatéralement l’indépendance du nord du Mali. La situation reste chaotique et menace d’embraser la région toute entière. Si la pauvreté, l’islamisme radical et la criminalité sont pointés du doigt comme les principaux facteurs de l’implosion en cours de l’État malien, ils ne sauraient occulter une réalité géopolitique : la revendication de l’identité Touareg, et derrière elle la question berbère. En effet, « les Touaregs ou Imazigen, sont des Berbères nomades sahariens qui descendent des populations proto-berbères représentées sur les parois rocheuses du Sahara », explique l’africaniste Bernard Lugan dans l’ouvrage qu’il vient de consacrer à l’Histoire des Berbères. Aujourd’hui, le « Réveil berbère » est patent. Transnational, il tend à se radicaliser et pose la question, plus vaste, des peuples apatrides. Qui sont les Berbères en ce début de XXIe siècle ? Quelles sont leurs racines ? Et quelles réponses politiques pour ce « combat identitaire plurimillénaire » ?

Lire la suite »

Déc 222011
 

Malgré la baisse de la pratique religieuse en Europe, le tourisme spirituel est depuis une dizaine d’années en plein essor. Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, l’agence onusienne chargée de son développement, 37 % des déplacements internationaux seraient liés au tourisme culturel dans lequel les aspects religieux ont une part importante.

Vingt millions d’étrangers visitent ainsi chaque année la France pour la richesse spirituelle de son patrimoine. La cathédrale Notre-Dame et le Sacré- Coeur de Montmartre sont les deux sites parisiens les plus visités, devant le Louvre et la Tour Eiffel. À l’heure du « désenchantement du monde » (Max Weber), comment expliquer ce paradoxe ?

Juin 222011
 

En remportant pour la troisième fois consécutive les élections législatives, l’AKP islamo-conservateur a confirmé combien il disposait d’une profonde assise électorale dans son pays. En engrangeant plus de 50 % des voix, il se retrouve même en position de force pour engager une réforme de la Constitution destinée à solder davantage encore l’héritage laïque et kémaliste de la République. Toutefois, on aurait tort de voir dans cette réforme annoncée un quelconque coup de force. Lire la suite »

Fév 112011
 

“Le monde est leur paroisse”

La religion et la foi constituent des facteurs géopolitiques d’importance que l’on aurait bien tort de limiter au seul activisme dont fait preuve l’islam politique. Lire la suite »