Avr 162015
 

Fluctuation des prix et constantes géopolitiques

A moins de 60 dollars, le baril de pétrole a perdu plus de 50 % de sa valeur en quelques mois. Une bonne nouvelle pour les clients et les importateurs, certes. Mais une moins bonne pour les entreprises du secteur, qui révisent drastiquement à la baisse tous leurs projets d’investissement. Lire la suite »

Mar 122015
 

Une géopolitique des passages, des seuils et des murs

Ce 12 mars 2015 s’ouvre à Grenoble le désormais traditionnel Festival de géopolitique, avec pour thème cette année : « A quoi servent les frontières ? » La revue trimestrielle Conflits, co-organisatrice de cet événement, consacre son dossier à cette question. Lire la suite »

Déc 112014
 

Point de vue et perspectives pour temps de confusion

« Qui aurait pu prévoir, en 1850, en 1900 ou en 1950, que le village global du XXIe siècle verrait tant de villageois s’entre-tuer et tant de voisins en venir aux mains ? » Lire la suite »

Oct 162014
 

Regard distant sur une rhétorique guerrière

Il y a maintenant près de 25 ans, en 1991, Gilles Kepel publiait La revanche de Dieu : Chrétiens, juifs et musulmans à la reconquête du monde. Il montrait comment, depuis les années 1970, le paradigme religieux avait fait irruption dans le contexte de la guerre froide et comment la fin de celle-ci lui avait laissé le champ libre.Aujourd’hui en effet, les religions semblent constituer l’un des principaux moteurs des conflits, alors même que le sujet semblait anecdotique dans les années 1960. Lire la suite »

Oct 022014
 

La géopolitique expliquée aux agents économiques

Bon nombre d’entreprises pensaient que le « doux commerce » cher à Montesquieu suffirait, sinon à établir la paix entre les nations, au moins à leur éviter les affres de la confrontation géopolitique. L’agent économique s’est longtemps voulu neutre, autonome, indifférent aux questions ne relevant pas de la seule production de richesses pour ses parties prenantes. Lire la suite »

Sep 112014
 

Un enjeu géopolitique autant que sécuritaire

Il y a tout juste 13 ans, le 11 septembre 2001, les États-Unis étaient frappés au coeur par une vague d’attentats meurtriers. Une attaque, et une riposte, qui allaient bouleverser en profondeur les rapports de force géopolitiques. Malgré la Global War On Terror décrétée et conduite par le président George W. Bush, la menace semble toujours plus actuelle. La Grande-Bretagne vient de relever son niveau d’alerte de sécurité, tandis que le gouvernement français a présenté au début de l’été un projet de loi « renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme ». Lire la suite »

Juin 262014
 

La route de la soie : une histoire géopolitique

La sortie en livre de poche de l’ouvrage de Pierre Biarnès, La route de la soie – Une histoire géopolitique, rencontre fort à propos l’actualité internationale. Il réveille un fantôme géopolitique riche d’effluves exotiques. Pendant des siècles, l’Orient et l’Occident ont été reliés par un ensemble de voies terrestres partant de Chine, traversant l’Asie centrale et aboutissant au monde musulman puis, au-delà, aux Etats européens. Lire la suite »

L’Etat islamique, entre terrorisme et territoire

 Cartes, Géopolitique, Irak, Syrie, Terrorisme  Commentaires fermés sur L’Etat islamique, entre terrorisme et territoire
Mai 042014
 

Texte : Alain Nonjon

« L’État islamique », organisation djihadiste proclamée le 29 juin 2014, bouleverse désormais les rapports de force au Moyen-Orient. Au-delà d’un califat qui rêve de reconquérir la capitale abbasside, Bagdad, cette nouvelle organisation, à cheval entre la Syrie et l’Irak, impose aux puissances régionales de revoir leurs alliances et à la communauté internationale de redéfinir sa stratégie face à ce qui n’est plus une nébuleuse déterritorialisée comme Al-Qaïda, mais un acteur régional doté de ressources installées sur un territoire correspondant à 5 fois le Liban et 7 millions d’habitants.

Lire la suite »

Fév 202014
 

L’Irak, une guerre civile sans transition

Avec 1000 morts pour le seul mois de janvier 2014, l’Irak renoue avec le niveau de violence qui était le sien en 2008. La situation sécuritaire, loin de s’être améliorée depuis le départ des dernières troupes américaines, est alarmante et ne figure dans aucun agenda international. Dans la région, c’est la Syrie qui monopolise toutes les attentions. Pourtant,le nombre de victimes d’attentats et d’affrontements armés a doublé entre 2012 et 2013. La prise de Falloujah et de Ramadi par des combattants affiliés à al-Qaïda, au début de l’année, semble démontrer l’incapacité du pouvoir central à contrôler le pays et résonne comme un brutal retour en arrière. Les racines du conflit en cours sont à rechercher dans les dix ans d’occupation étrangère, mais aussi, plus profondément, dans la structure à la fois tribale et confessionnelle des acteurs irakiens. Un terreau hautement crisogène qu’alimentent les maladresses du gouvernement actuel et l’ingérence d’États tiers, aux motivations antagonistes. L’implosion menace plus que jamais l’Irak.

Lire la suite »

Fév 132014
 

La voie de « l’islam modéré » en question(s)

Héritière directe de l’Empire ottoman, issue du choc brutal provoqué par la Première Guerre mondiale et ses conséquences, la Turquie occupe une place singulière dans le monde musulman. Après avoir incarné l’archétype du pays laïc tourné vers l’Occident, elle s’est présentée aux républiques d’Asie centrale, à la chute de l’Union soviétique (1991), comme l’exemple d’une transition démocratique aboutie. Au tournant des années 2000, elle symbolise encore le mariage réussi de l’économie de marché, du pluralisme et de l’Islam. Havre de paix au Proche-Orient, membre de l’OTAN, candidate à l’UE, la patrie d’Atatürk faisait ainsi figure d’antidote au nihilisme djihadiste.
Or, la Turquie aujourd’hui vacille. Les manifestations du Printemps 2013, les scandales à répétition, les affres d’une politique étrangère embourbée en Syrie et l’effondrement de sa monnaie ont rompu le sortilège d’un pays qui prétendait s’ériger en modèle de l’Oumma, du Maroc à l’Indonésie. Un point de situation s’impose aux lendemains du voyage du président de la République dans ce pays « compliqué ».

Lire la suite »